la sexualité des cons

Le con est un être particulier qui travaille généralement dans le secteur tertiaire. Il est assez grand, il ne boit pas, il ne fume pas, il sent bon et semble avoir une très forte confiance en lui. Il observe beaucoup son entourage et fait partie des agents neutres, très conformistes, il est un « étalant ».

Seulement c’est être particulier vivant dans les milieux périurbains de la moyenne bourgeoisie doit, lui aussi, se reproduire. C’est pour cela qu’il trouve une femme pour se reproduire, lui faire l’amour et garder l’honneur de ne pas avoir confondu une bonne lignée de connards dans un célibat mortifère.

Seulement, le con doit se plier aux exigences de l’amour et de la reproduction : il doit baiser. Beaucoup plus à l’aise dans son exercice d’employé bancaire, le voilà confronté à un exercice qui le répugne au plus profond de lui. Il va devoir s’adapter.

Les trois positions sexuelles les plus visitées par le con

Le missionnaire, la base du con

Le con n’est généralement pas très imaginatif et cherche juste à faire au plus simple pour ne pas attirer sur lui les regards qui pourraient rapidement repérer sa connerie (un con sous surveillance est un con mort). Pour passer sous les radars des agents anti-conneries, il se doit d’être le plus traditionaliste possible. C’est pour cela qu’il utilise le missionnaire qui semble être une pratique acceptée et logique, sans aucune imagination mais ne s’exposant pas aux railleries de l’urophilie.

La petite cuillère, la logique du con entre en oeuvre

Cependant, le con a tout de même la présence d’esprit qu’il s’expose à la même sanction sociale s’il adopte de manière chronique la même position sexuelle. Ainsi, il se décide parfois à faire l’amour allonger en 99, dans la position de la petite cuillère. Une innovation selon lui.

La levrette, le chemin de croix du con

Le con étant quelqu’un qui observe sans cesse le groupe pour adopter la posture la plus respectable d’après lui, il voit bien que le mot levrette revient sans cesse. Il a donc été voir les rudiments de cette position sur le net mais cela l’angoisse un peu de devoir être sur les genoux. Il le fait malgré tout, par devoir. Il faut dire que le con est souvent avec une conne qui a les mêmes missions à remplir et qui ne veut pas être complètement larguée et ne pas passer pour une conne qui s’assume à son prochain cours de yoga. La sexualité du con, un vrai casse-tête…