Applications de rencontres

Aujourd’hui, le net prend une place centrale dans toutes les strates de nos existences, il en est de même dans le secteur des rencontres amoureuses. Ainsi beaucoup d’applications de rencontres ont vu le jour depuis quelques années, impulsées par le rapport étroit entre internet et nos opérateurs téléphoniques qui opèrent main dans la main.

Fini les bals musettes, les rencontres durant des mariages et autres guinguettes, désormais la majorité des flirts se font sur ces applications modernes. Seulement voilà, ces outils étant beaucoup tournés sur l’image, on s’aperçoit du nombre exponentiel de rencontres sans lendemain qu’ils provoquent. Cela n’est pas si mal vous me direz, seulement le coït n’est pas une fin suffisante en soi.

rencontre sur internet

Contrairement aux agences matrimoniales, qui font un vrai travail humain sur les atomes crochus entre les individus, ces supports de rencontres sont une nouvelle apologie de l’image et du paraître. Cela provoque du désir, simplement du désir, ni plus ni moins.

Elle est finalement assez loin l’époque du vieux garçon inscrit sur les premiers sites de rencontres hors de prix ou sur les agences matrimoniales roumaines corrompues. À l’époque, la seule résultante est de passer pour un homme en détresse, isolé, délaissé et prêt à tout pour se débarrasser de ce statut. Désormais, une grande frange de la population, de tout âge, jeune loup, vieux singe, cougar ou midinettes, se pressent sur ces applications de rencontres. Totalement démocratisées, quel vont être leurs évolutions dans les années à venir ? Vont-elles disparaître ? Au profit de quoi, de qui ?

Ces applications sont tellement diffusées que l’on rencontre une  foule de personnes que l’on croise dans la vie de tous les jours sur ces sites de rencontres. Bien entendu, cela provoque des comportements de méfiance de part et d’autre. Les femmes ont un peu honte de devoir s’exhiber sur ce genre de site et prétextent y chercher de nouvelles connaissances, les hommes frustrés sont en galère et cliquent dans tous les sens.

Bien sûr, on connaît le discours sur le manque de romantisme de ce type de dispositifs. Sous prétexte que cela n’est pas naturel, une fraction de la population, conservatrice, tire à boulets rouges sur ces entreprises de mise en relation éphémère.

Que penser ? Dans un monde de plus en plus rapide, de plus en plus consommateur, de moins en moins tourné vers la famille, vers les siens. N’est-ce pas là une évolution résultante de toute une philosophie progressiste et libertaire ? Difficile à contester.

Rassurez-vous, la majorité des rencontres se font encore durant les soirées, quand tout le monde est ivre mort et qu’il faut bien prétexter un coup de foudre pour se reproduire. L’effort épistolaire que nécessite une relation qui a des chances de réussite sur les sites de rencontres n’est pas prêt à être fourni. C’est le règne de l’immédiateté qui va, une fois de plus, freiné un processus cahotant ? Certains hommes sauront trouver une autre voie, une autre idée enrichissante. Pour vous, pour eux, pour le meilleur et pour le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *